Les jachères et les bandes tampons sont très fréquemment valorisées comme Surfaces d'Intérêt Écologique (SIE) par les agriculteurs au titre de la PAC. Cependant, leur intérêt pour la biodiversité dépend fortement des pratiques de gestion et de la composition du couvert en place.
C'est pour cette raison que les fédérations des chasseurs proposent des contrats aux agriculteurs, visant à faire de ces espaces de véritables lieux d'accueil pour la biodiversité.

Ces contrats reposent avant tout sur le respect du cycle de reproduction des espèces en évitant les interventions mécaniques entre le 15 avril et le 31 août.

Moi-même chasseur, éleveur canin et également apiculteur, il s'agit là d'un partenariat idéal pour le processus de développement de notre exploitation. Je peux dresser mes chiens avec un gibier sauvage de plus en plus présent, et grâce aux jachères mellifères mes essaims hivernés en ruchettes ont une sortie de printemps avec tout le nectar et pollen nécessaire à leur développement.

 

Projet régional conduit grâce au soutien financier de la Région Occitanie, de l'Office Français de la Biodiversité et de la Fédération Nationale des Chasseurs.

logo La Région Occitanie
Logo office français de la biodiversité
logo Fédération nationale des chasseurs